• AVTE

Une meilleure intelligibilité pour l'église Saint-Paul à Antwerpen

Dernière mise à jour : 12 juil.

Depuis sa rénovation en 1999, l’église Saint-Paul d’Anvers cherche une solution au problème d’intelligibilité dans ce magnifique bâtiment baroque datant en grande partie du 16ème siècle.

L’église renferme des trésors sur le plan historique, peinture etc… c’est également un édifice de grande taille puisque le chœur fait plus de 30 m de longueur et la nef également. Le plafond culmine à une hauteur de près de 25m.

En près de 20 ans pas mal d’entreprises sont passées sur place afin d’ajouter un haut-parleur par ici, un micro par là mais sans jamais prendre le problème dans son ensemble. Que cherche t’on réellement dans une église ?


La réponse est simple ! Entendre la parole !


La société Majecon (Anvers) ainsi que les gestionnaires des lieux nous ont demandés notre avis et quelles solutions pouvaient être apportées à ce problèmes. Si la méthode la plus simple est de tout enlever et de mettre notre matériel à la place, nous travaillons différemment. Les budgets des églises sont serrés, les installations coûteuses et il est nécessaire de souligner que dans pas mal de cas, le manque d’intelligibilité n’est pas dû qu’au matériel mais plutôt à un manque de savoir-faire !


Sonoriser un espace réverbérant pour la musique est une chose « facile ». Les musiciens adorent la réverbération et généralement les églises (dans ce cas-ci) fonctionnent bien même sans diffusion si les musiciens se mettent à la bonne place. Dans le cas d’une sonorisation de la parole, les espaces réverbérant posent problème. Une réverbération trop longue est un des éléments qui dégrade fortement le niveau d’intelligibilité. Un mauvais choix, de placement, de niveau, de réglage auquel s’ajoute un mauvais choix de matériel conduit inévitablement à un échec.


Notre démarche à Saint-Paul fût de faire un inventaire du matériel présent, des câblages, zones etc et de voir ce qui pouvait être réutilisé, adapté ou changé. Le système est composé d’une table de mixage, de micros Shure, de haut-parleurs JBL, TOA et AUDAC. Après diverses mesures acoustiques, tests, nous avons décidé de garder les colonnes AUDAC dans l’église et les Toas au jubé. Cela ne pose pas de problème car du jubé on n’entend pas les colonnes basses et vis et versa.


Nous avons apporté une solution pragmatique:


· Placement préampli numérique AVE-STUTTGART

· Changement parc micros

· Adaptation de certaines lignes haut-parleurs pour ajouter du délai

· Démontage de certains haut-parleurs (en trop)

· Vérification des câblages micros et hp (problèmes de phases)

· Placement du matériel dans un rack pour une meilleure ventilation et maintenance



Ces différentes démarches après mesures permettent de faire faire un bon de 2 points au niveau d’intelligibilité qui passe de mauvais à bon.



Un caisson SUB BASO 18" AUDAC et un amplificateur SMA350 ont été ajoutés pour donner plus de corps à la musique. Grâce au préampli et à sa matrice, nous envoyons dans le caisson toute sources musicale (instruments, cd, Bluetooth, etc..) à l'exception des voix parlées.


Donc, en résumé, une installation sonore dans une église ou un espace réverbérant est une question de savoir faire avant toute chose. Une connaissance approfondie de l’acoustique, une expertise des espaces réverbérant, permet de faire les choix qui s’adaptent aux besoins réels.

12 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout