• AVTE

Sonoriser les bâtiments. (chap 1)


Quelques précisions avant de commencer.


Que vous soyez architecte, électricien, candidat bâtisseur, gestionnaire projet, ces publications s’adressent à vous afin de vous donner quelques informations sur les points à prendre en compte pour votre installation audio.


Ce premier article est une sorte d’introduction aux différents sujets que je vais aborder dans les prochaines publications. Ces articles sont destinés à tous et donc, certains trouveront sans doute que je simplifie un peu les choses, mais cette vulgarisation est voulue.


Alors, allons-y !


Lorsque l’on parle installations audio, il est impossible de ne pas parler de l’importance de la pré- étude, des mesures acoustiques et du réglage de votre système audio.

Lorsque vous faites une installation audio choisir un système audio est une chose, mais sur quelle base allez-vous le choisir, définir son mode de pose, son emplacement ? Dès la conception du projet vous devez comprendre votre client, comprendre et imaginer le résultat auquel il s’attend. C’est sur base de ce résultat « virtuel » que vous définissez alors le choix de votre matériel.


Souvent, sur le terrain, la situation est toute autre. Il n’est pas rare de trouver des bâtiments et/ou locaux où l’aspect de l’acoustique a réellement été largement laissé de côté ou simplement oublié.


Le choix des matériaux, des structures, les modes de poses influencent de manière plus ou moins importante le comportant du bâtiment ou du local à sonoriser. La pression acoustique exercée dans ce même local par le système audio, par une masse importante de public, des machines, interagit avec les différents éléments architecturaux qui entrent en vibration de manière perceptible ou non. Cela peut se traduire par des vibrations dans des plafonds, des portes, des vitres, un passage du son au travers des plenums et des murs ou hors des zones prévues, une augmentation de la réverbération, du phénomène d’échos, une diminution de l’intelligibilité …


Si nous pensons mesures acoustiques, celle-ci peuvent venir avant le projet (de manière défensive) afin de pouvoir définir la ligne de conduite pour le cahier des charges ou elles peuvent venir après de manière correctrice afin de corriger les effets engendrés par le système audio conjugué à l’acoustique des lieux et à l’utilisation des locaux.


En attendant, n'hésitez pas à faire appel à A.V.T.E. pour parler de votre projet.

47 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout