• AVTE

Inteligibilité ! Que dites-vous ?


Lorsqu’un local doit être sonorisé il convient de se demander la destination de l’installation ou ce à quoi elle va servir. Pour la musique il est normal et acceptable de tolérer des niveaux de réverbération plus important pour la musique car la réverbération aide naturellement à porter le son et opère un mixage naturel et harmonieux des fréquences. Dans le cas de la voix, cela ne fonctionne pas de la même manière. Les temps de réverbération idéaux et acceptables sont inférieurs à 1,2 sec. (Fonction des fréquences). La tendance de beaucoup de sonorisateurs est d’utiliser un niveau sonore trop important ce qui influence la pression acoustique, induit des effets d’écho et de réverbération. Il résulte également de ce niveau sonore important une asymétrie de la balance des graves et aigus dans le registre de la voix. ( bass ratio), ce qui a pour effet d’influencer la perception que nous avons des consonances. En gros, l’intelligibilité diminue.

C’est la raison pour laquelle dans nos installations, nous parlons toujours d’un coefficient d’intelligibilité (RASTI, STIPA …). C’est une mesure scientifique qui permet d’établir une corrélation entre différents paramètres mesurés au cours des essais et de l’installation. (Temps de réverbération, taux de consonances, bass ratio, réponse en fréquences et en impulsion) Ces différentes mesures mises ensemble permettent de dresser une carte du niveau d’intelligibilité dans les zones.

Ces niveaux d’intelligibilité sont définis comme suit :

Intelligibilité des syllabes RASTI (valeur)

  • Mauvais 0 à 0,3

  • Satisfaisant 0,3 à 0,45

  • Bon 0,45 à 0,6

  • Très bon 0,6 à 0,75

La mesure et l’importance de l’intelligibilité intervient aussi pour des locaux non sonorisés type salles de réunion, classes etc … Il conviendrait aussi de penser au temps de réverbération et à l’acoustique du local dès sa conception avant même d’en poser la première pierre ! Ce sera toujours moins coûteux d’en tenir compte dans la réalisation initiale plutôt que de devoir intervenir après.

Différents éléments sont à l’origine d’une dégradation ou non du niveau d’intelligibilité.

Pression acoustique (niveau) – Le niveau doit être dosé de manière à ne pas induire de réverbération supplémentaire

  • Le niveau de bruit ambiant (traffic, ventilation, …)

  • Rapport signal/bruit

  • Temps de réverbération

  • Type d’architecture, matériaux, …

1 vue0 commentaire