top of page
  • AVTE

A.V.T.E. et le Téméraire !

Sonorisation église de Linkebeek - A.V.T.E.
Sonorisation église de Linkebeek

Je termine cette semaine chargée en qui Godefroid et son château pour Charles et sa témérité !

Oui, je termine ce tour de Belgique par la commune de Linkebeek où trône sur sa petite place la magnifique église Saint-Sébastien. Le bâtiment a été modifié à 4 époques différentes. La tour d’observation fut la première partie érigée entre le 9ème et 10ème siècle car le positionnement était idéal comme point d’observation. Au début du 13ème siècle une première partie de l’église est bâtie dans une style roman. C’est en 1469 que notre ami Charles le Téméraire apparaît dans l’histoire de la petite bourgade. Il crée la confrérie Saint-Sébastien car il se croyait atteint de la peste, peste qu’il pensait avoir contracté au cours d’une campagne. A cette occasion, il donne un livre d’or à la paroisse. Celui-ci est toujours visible à ce jour comme les anciens fonts baptismaux. L’adhésion à la confrérie est de 1 centime par an. C’est grâce à ces rentrées que l’église entre dans sa troisième phase de transformation lors de laquelle trois chœurs son ajoutés et ce dans un style gothique. (Je ne parle pas ici de grandes capes noires, yeux maquillés en noir et piercing 😊 ) Je parle du gothique architectural. C’est au 18ème siècle que la dernière transformation a lieu. L’ajout d’allées et l’ouverture de grandes baies dans les murs existant fragilisent le bâtiment nécessitant une reconstruction de celui-ci avec un extension. L’intérieur actuel est de style néo-classique dans le même style que l’église Saint-Pierre de Uccle construites toutes deux à la même époque par l’abbesse de Forest. En 1953 que l’église et les alentours sont classés. (source paroisse de Linkebeek)


Mais, revenons à ce qui m’amenait là-bas !


La fabrique d’église m’a donné carte blanche pour réaliser une installation audio mais en faisant attention de respecter le monument classé et en la rendant discrète tant sur le plan câblage que haut-parleurs et en garantissant un niveau faible et une intelligibilité maximale. JE trouve important qu'une installation technique s'intègre le mieux possible sur le plan esthétique et dans le respect du lieu pour l'utilisation qui en est faite ! Une fois n’est pas coutume, le choix s’est très vite imposé et je me suis porté sur mes partenaires AUDAC et AVE-STUTTGART. Le rack CAYMON reprend l’électronique nécessaire à une installation d’église à notre époque. Un préampli AVE pour gérer les micros et les sources, un lecteur media (cd/usb) et une prise MEDIA permettant de connecter n’importe quelle source de type ligne. Si dans un premier temps, le client désirait récupérer ses microflex Shure, il n’a pas fallu longtemps avant qu’il constate la qualité et la puissance des micros AVE-STUTTGART doté d’une double capsule, d’un contrôle de directivité (4 positions) et d’un système de réjection du bruit de fond (sur l’arrière) grâce à la capsule montée en arrière. (en mode cardio, hypercardio ou supercardio)


Côté amplification, un amplificateur 4 canaux AUDAC série PMQ gère la ligne avant, la ligne arrière la ligne retour et la future ligne sub. Les haut-parleurs sont au nombre de 4 pour l’église et un retour pour le prêtre dans le chœur. La ligne avant se compose de 2 colonnes AVE ATN-30120 (colonne passive) ayant un coefficient de directivité assez important ce qui malgré la réverbération de l’église nous donne une distance critique appréciable de près de 12m. La deuxième ligne est réalisée avec des colonnes 1,2m ATN-2080 de couleur soigneusement adaptée pour les dissimuler sur les confessionnaux afin d’éviter de se retrouver sur le chemin de croix et de masque celui-ci. Le câblage est invisibles, le choix des chemins ayant été étudiés soigneusement avant projet.


L’avantage de ce type d’installation est la discrétion, mais la garantie d’un niveau confortable mais très bas de l’ordre de 65dBA dans les petit offices en garantissant de ne pas dépasser les 80dBA dans les grandes assemblées. Cela garanti un coefficient d’intelligibilité maximal de 0.48 à 0.55 (excellent pour ce type de local) et une compréhension pour les personnes appareillées. La technologie point de source ne s'avère que rarement plus coûteuse que les colonnes line-array malgré le câblage. Elle permet des niveau bien moins important et surtout un grand confort d'écoute. Si le placement et le choix du composant est adapté, est est pratiquement invisible.




Alors, si vous désirez parler d’acoustique, de votre projet, faites comme Godefroid et Charles, consultez moi !

 

Posts récents

Voir tout

Comments


Commenting has been turned off.
bottom of page